Ligne éditoriale pour les réseaux sociaux

C’est quoi une ligne éditoriale ?

Une ligne éditoriale fait partie de ce qu’on appelle une charte éditoriale. C’est un ensemble de règles et de principes qui définissent les orientations et les objectifs d’un média (ex : un site internet, un compte de réseau social, une newsletter, un magazine, …) en matière de contenu, de ton, de style et de fréquence de publication.

Elle définit les thèmes, les sujets et les valeurs qui seront abordés, ainsi que les cibles à atteindre. Avoir une ligne éditoriale bien définie permet de coordonner les messages publiés, de renforcer l’image de marque et de cibler efficacement les publications selon les intérêts et les besoins du public cible. En somme, la ligne éditoriale est la « stratégie de contenu » qui guide les choix rédactionnels et éditoriaux pour assurer une certaine continuité dans les publications et une homogénéité dans les messages véhiculés.

Ça, c’était pour la partie théorique.

En pratique, créer votre ligne éditoriale est une étape fastidieuse mais nécessaire pour que vous soyez parfaitement au clair dans votre tête sur la voix qui va incarner votre marque, ses valeurs ainsi que ses ambitions. Vous devez savoir ce que vous voulez le dire, comment vous voulez le dire et comment ce sera dit en selon la plateforme où vous allez prendre la parole (que ce soit à l’écrit ou à l’oral) : sur Instagram, sur LinkedIn, sur votre site internet, dans des newsletters, sur un communiqué de presse, sur vos packagings si vous vendez des produits, etc.

Et je sais, quand on démarre son entreprise et sa communication pour commencer à se faire connaître, que l’un des premiers pas est de créer des comptes sur les réseaux où se trouve votre cible. Oui, mais qu’est-ce qui y dit ? Et comment est-ce qu’on le dit ?

C’est là qu’intervient la définition de la ligne éditoriale de vos réseaux sociaux.

Quelle ligne éditoriale pour vos réseaux sociaux ?

La ligne éditoriale de vos réseaux sociaux définit les règles et les lignes directrices à suivre pour la création et la publication de vos contenus. Les bénéfices à sa mise en place incluent la création d’une image de marque cohérente, l’amélioration de l’engagement de votre audience, la gestion des éventuelles crises de réputation liées à un bad buzz, et l’augmentation de la visibilité et de l’autorité de votre marque. Elle permet également de définir les rôles et les responsabilités des personnes impliquées dans la gestion de tel ou tel réseau social, ainsi que les objectifs à atteindre.

Les avantages d’une ligne éditoriale bien définie sur vos réseaux sociaux :

  1. Une meilleure coordination des messages : une ligne éditoriale permet de définir les thèmes à aborder sur chaque réseau social, ce qui facilite la coordination des messages qui y sont publiés.
  2. Une image de marque cohérente : une ligne éditoriale permet de définir les valeurs et les messages à véhiculer, ce qui contribue à renforcer votre image de marque sur les réseaux sociaux.
  3. Un meilleur ciblage publicitaire : en définissant une ligne éditoriale, vous pouvez cibler plus efficacement les publications en fonction des intérêts et des besoins de votre public cible.
  4. Augmenter l’engagement de votre communauté : en publiant des contenus pertinents et en adéquation avec les intérêts de votre public, vous pouvez augmenter l’engagement de votre communauté sur les réseaux sociaux.

Ligne éditoriale : exemples de contenus

Une ligne éditoriale peut inclure les éléments suivants :

  1. Les objectifs de la communication : les raisons pour lesquelles vous utilisez les réseaux sociaux (acquisition de nouveaux clients, fidélisation des clients existants, amélioration de la notoriété, etc.)
  2. Les cibles : le public cible que vous souhaitez atteindre (âge, sexe, intérêts, etc.)
  3. Les thèmes et les sujets : les sujets que vous souhaitez aborder sur les réseaux sociaux (actualités, conseils, tendances, etc.)
  4. Les valeurs : les valeurs que vous souhaitez véhiculer (innovation, qualité, durabilité, etc.)
  5. Le ton : la tonalité que vous souhaitez utiliser (formel, décontracté, sérieux, etc.)
  6. Les types de contenu : les types de contenu que vous souhaitez publier (texte, image, vidéo, etc.)
  7. Les indicateurs clés de performance (KPI) : les indicateurs clés de performance pour mesurer les résultats de votre stratégie (taux d’engagement, taux de clics, nombre de followers, etc.)

Il est important de noter que la ligne éditoriale est un document vivant et doit être régulièrement mis à jour en fonction de l’évolution de votre entreprise, du marché et de vos objectifs.

Cas pratique : tutoiement ou vouvoiement ?

Je sais que le fameux choix entre tutoiement et vouvoiement dans le contexte de définition de la voix de votre marque est une question clé lorsque vous devez rédiger vos premiers contenus sur les réseaux sociaux.

Eh bien je tiens à vous rassurer, il n’y a pas de bonne façon de faire. En tout cas il n’y en a pas une meilleure qu’une autre. La bonne solution, c’est celle qui vous convient à vous et à vos utilisateurs.

Apparté : Alors oui, je sais, vous devez vous dire “Super, on est bien avancés avec ça tiens…”.
Autant vous prévenir, je prône très rarement une règle canonique à suivre à la lettre sous peine d’être frappé par la foudre si jamais vous ne la respectiez pas.
Vous êtes le dirigeant. Vous êtes à la source de la création. Vous faites bien ce que vous voulez. Point.
Si vous lisez des contenus remplis d’injonctions, de “Il FAUT faire comme ceci ou comme cela sinon vous ne réussirez jamais”, mon conseil => passez immédiatement votre chemin.

Bon, si je devais nuancer mes propos je vous dirais que vous seul connaissez parfaitement la vision et la mission de votre marque. Et que vous seul êtes en contact direct avec votre audience.
Donc, les seuls qui devraient avoir un avis sur ce que vous devez faire ou non, ce sont vos utilisateurs. Ce sont eux que vous devez convaincre, personne d’autre !

Mais c’est votre travail de savoir s’ils préfèrent le tutoiement ou le vouvoiement, et pourquoi.

Les questions à vous poser :

  • Est-ce que ma cible préfère le tutoiement parce qu’elle se sent plus prise en compte à titre individuel ? Que ça lui donne un sentiment de proximité avec moi et crée un lien plus fort ? Qu’elle se sent gênée par une approche un peu trop « guindée » si j’utilise le vouvoiement ?
  • Ou est-ce qu’au contraire elle préfère le vouvoiement au premier abord comme marque de respect, de politesse ? Puis vous passerez au tutoiement (ou non) si elle devient cliente de votre entreprise.
  • Ou encore est-ce que le « vous » incarne la communauté à laquelle vous souhaitez vous adresser ?

Ce choix dépend aussi de vos canaux de communication

Par exemple, sur Instagram on tutoie de façon quasi généralise sans que ce soit considéré comme un manque de politesse. Vous avez donc le droit de tutoyer votre audience si c’est l’option qui vous met le plus à l’aise et que c’est d’accord pour elle aussi évidemment. Parce qu’en fait, c’est elle que vous devez séduire.

Au cas où vous seriez en train de vous dire “Oui mais je ne sais pas ce qu’elle préfère…”, ma réponse est simple : demandez-lui ! Dans un post, en sondage sur une story, lors de vos échanges par téléphone, en MP sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram, LinkedIn ou Facebook… Bref lors de tous vos points de contact avec elle. Montrez-lui que vous vous intéressez à elle, ça n’en sera que plus bénéfique pour votre relation.

Une fois votre choix fait, je vous conseille de rester cohérent dans votre stratégie de communication. Si vous décidez de tutoyer, faites-le partout. Idem pour le vouvoiement. On doit retrouver une continuité dans vos prises de parole sous peine de se sentir perdu en tant que lecteur.

Et si jamais vous ne savez vraiiiiment pas par où commencer, vous pouvez vous procurer ma Formule Magique : LA méthode expliquée pas à pas pour créer votre charte éditoriale et savoir comment parler de vous et de votre entreprise sur tous vos canaux de communication.

0 commentaires

Soumettre un commentaire